assurance credit

Lorsque vous empruntez de l’argent auprès d’un organisme financier, vous devez en contrepartie le rembourser et cela avec des intérêts. Bien que cela soit très pratique vous évitant d’économiser pour réaliser une acquisition et afin de rendre spontané vos achats au quotidien, le crédit comporte toutefois des risques. En effet, les risques d’impayés ne sont jamais à écarter lorsque vous emprunter de l’argent tant les éventualités sont nombreuses. Malheureusement, il n’est pas possible de prédire l’avenir et en cas de coût dur, vous risquez de faire face à de gros désagréments. Néanmoins, la souscription à une assurance crédit vous permet de prévenir votre risque client. Il est indissociable de tout type de crédit comme le crédit immobilier, le crédit automobile, le prêt personnel, le crédit renouvelable et le rachat de crédit. En cas d’incapacité de remboursement, les garanties assurances crédit permettront le paiement du capital restant dû. Pour en faire la souscription, soit vous approcher un établissement spécialisé, soit vous souscrivez les garanties assurances crédit dans la banque qui vous a accordé le crédit. Pour valider votre demande, en plus de la proposition de contrat à signer, l’établissement bancaire vous demandera de lui remettre certaines formalités médicales qui dépendront de votre âge et des capitaux demandés. Une fois ces documents remis à l’assureur, vous devrez attendre au moins 72 heures pour la validation de l’acceptation du contrat d’assurance emprunteur. Elle vous sera communiquée par courrier. Le contrat couvre ainsi plusieurs événements comme le décès, la perte d’autonomie, l’invalidité permanente totale, l’incapacité temporaire totale de travail et la perte d’emploi. Avant de souscrire le service, vous pouvez effectuer une demande de devis afin de comparer les offres et choisir celui qui vous convient le plus.

Projet immobilier grave maladie

Lorsque vous sollicitez une garantie assurance crédit auprès d’une banque, celle-ci exigera de votre part de lui fournir une preuve de votre solvabilité. Pour que vous puissiez accéder à un contrat d’assurance emprunteur, votre état de santé présent ou même passé est un facteur clé. Cependant, la convention AERAS intervient si ce dernier ne joue pas en votre faveur. En principe, l’assureur vous demandera de remplir des questionnaires médicaux qui remontent souvent à 5 ou même 10 ans pour recenser vos hospitalisations ou vos traitements médicaux. Malgré cela, certains assureurs peuvent refuser votre adhésion, limiter votre niveau de protection ou encore appliquer des surprimes. Dans tous les cas, c’est l’alternative la plus sûre vous permettant d’entamer un projet immobilier grave maladie. Pour en bénéficier, vous devez soumettre votre dossier à un service médical spécialisé. Il prendra alors sa décision en examinant votre situation. Dans le cas où cette décision ne vous a pas été favorable, votre dossier sera transmis à un groupe national d’experts médicaux pour vous permettre une seconde chance. Si tout cela ne vous permet pas d’octroyer le contrat d’assurance ou si celui-ci est trop cher, vous pouvez toujours demander la prise en charge de vos surprimes ou choisir un assureur qui peut vous proposer de meilleurs avantages.

Crédits pour les séniors

Que vous soyez jeune ou âgé, il n’y a pas de temps pour avoir un beau projet. Toutefois, les séniors ne bénéficient pas toujours des mêmes avantages que les plus jeunes auprès des banques malgré un compte bancaire tout fait solide. En effet, un sénior ne peut plus gagner autant d’argent en cessant d’être actif et cela explique la réticence de certains organismes financiers à leur accorder crédit. Cependant, l’évolution démographique affiche des chiffres importants sur le nombre de séniors et oblige les banques à proposer des produits adaptés au plus de 65 ans. Les crédits pour les séniors permettent donc d’avoir un prêt immobilier ou encore un prêt personnel pour retraité. La surprime de l’assurance crédit dépend généralement de la somme demandée, la durée de remboursement et l’âge au moment de l’emprunt. Par conséquent, il sera plus difficile d’emprunter à l’âge de 80 ans que de le faire à 70 ans, l’âge qui représente même la limite pour beaucoup d’établissements financiers. Pour avoir le taux le plus bas possible, il faudra faire jouer la concurrence en demandant plusieurs devis et en les comparant. Notez qu’une bonne assurance vie et une propriété en votre nom sont des avantages considérables.

Articles de la même catégorie :