Socca Nice chips

Socca Nice

Si Nice est une référence culinaire avec sa fameuse salade très connue un peu partout dans le monde, il faut savoir que plusieurs spécialités de cette ville azuréenne sont tout aussi délicieuses. L’une des plus célèbres est la socca Nice. Cette spécialité niçoise se présente sous une forme de grande galette ou de crêpe à base de farine de pois chiche qui se déguste chaud et très poivrée. À l’origine, la socca est un plat fait maison à moindre coût puis a trouvé sa place dans la rue grâce aux marchands ambulants. Il est particulièrement très appréciés par les ouvriers, les pêcheurs et les dockers. Ce plat emblématique de la gastronomie niçoise trouve aujourd’hui une grande place dans le cœur des gourmands et des fins gourmets et se sert volontiers à l’apéritif. Pour beaucoup, accompagner une bonne socca sortie du four avec un vin rosé est la recette d’un apéritif réussi. Mais la socca Nice n’échappe pas à l’innovation sans pour autant sortir du cadre de la cuisine traditionnelle. Sur le marché, vous ne manquerez pas de trouver plusieurs variantes de la socca dont les chips. Vendu désormais aussi bien en restaurant qu’en magasin, ces fines lamelles croquantes à la farine de pois chiche se dégustent autour d’un verre, pendant une fête ou tout simplement pour le plaisir de grignoter. Mais vous trouverez aussi une version sucrée de la socca chips qui vous surprendra et la version wraps pour un produit encore plus bio. La socca Nice est un patrimoine culinaire niçois qu’il faut à tout prix goûter si vous êtes de passage dans la ville.

La cuisine provençale

Mis à part la socca Nice, la cuisine provençale niçoise est composée d’autres spécialités qui dénotent l’originalité de la région. À ce sujet, comme la ville a appartenu à l’Italie il y a de cela 150 ans, certaines spécialités niçoises rappellent la couleur des plats italiens. Notamment, les raviolis et les gnocchis ont même été inventés à Nice. Lors de votre séjour à Nice, vous découvrirez de nombreux restaurants proposant les plats typiques niçois qui cultivent le charme de la différence et du particularisme, reconnus pour ses arômes et toujours accompagnés de la fameuse huile d’olive. L’un des plus célèbres étant bien sûr la salade niçoise dans laquelle on trouve différentes sortes de crudité à savoir des tomates, des févettes, des petits artichauts violets, des cébettes, des poivrons mélangés à des œufs durs, des anchois, de l’huile d’olive et des olives de Nice. Mais ne manquez pas également de goûter au pan-bagnat, un sandwich aux anchois, tomates et câpre, imbibé d’huile d’olive. Sans oublier le plat le plus dégusté dans la région, la pissaladière. Comparable à la pizza, la pissaladière est une grande tarte aux oignons garnis d’olives et d’anchois, recouverte de sauce tomate. Si vous avez donc une petite faim en vous baladant dans les rues de Nice, vous ne serez pas mieux servi qu’en commandant une spécialité dans un de ses restaurants. Vous pourrez y commander d’autres spécialités niçoises comme le mesclun, les beignets de fleur de courgettes, les tourtes de blettes et les farcis de légume.

L’histoire de la chips

Les chips sont sans aucun doute l’un des snacks les plus dégustés au monde. Et il y en a pour tous les goûts. L’histoire de la chips commence en 1853 à l’initiative d’un cuisinier à la fois afro-américain et amérindien du nom de George CRUM dans un restaurant New yorkais. Au départ, cette façon de préparer des pommes de terre tranchées finement et frites jusqu’à ce qu’elles soient dorées et croustillantes était une réponse destinée à un client trop exigeant qui se plaignait de ne pas avoir reçu des frites finement tranchées et les renvoyait à chaque fois en cuisine. Si cette plaisanterie avait pour but d’agacer, il eut un effet contraire car le plat connut un succès remarquable. Le plat eut alors le nom de Crips qui est encore aujourd’hui la façon d’appeler les chips dans les pays anglo-saxons. Le cuisinier décida de mettre cette spécialité dans son menu et l’intitula comme son village Saratoga Chips. Dans les années 20, cet apéritif était devenu une vraie vedette grâce à l’apparition de la machine d’Herman Lay permettant de produire des chips à grande échelle et déclinées en plusieurs saveurs.

Articles de la même catégorie :